Les palais de facture occidentale de la Médina

Au tout début du 19e siècle, Tunis connut deux grandes opérations urbaines : le réaménagement du Dar El Bey dans le quartier de la Kasbah, actuellement siège du Premier Ministre, et l’édification dans le quartier Halfaouine au faubourg Nord, autour d’une grande place qui sera aménagée et plantée à l’européenne un peu plus tard au milieu du siècle, d’un ensemble constitué d’une mosquée, de deux médersas, d’un kuttab, d’une zaouïa, d’un hammam et d’un palais.

Vue d'ensemble du Dar El Bey, Tunis, 2009
Crédit photo : Rais67, Domaine public
Permalien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Tunis_Ksar_El_Bey.jpg

À partir de 1830, des courants esthétiques extérieurs n’ont eu de cesse d’influencer l’architecture de la Médina. Ministres et dignitaires édifièrent leurs palais selon de nouveaux modèles importés : ainsi plusieurs palais de facture occidentale ont-ils vu le jour à l’instar des palais Ben Ayed, Rachid, H’souna Ben Ayed, Kheirreddine, Khaznadar, Sahâb Et-Tabâa.